logo

Retour accueil


LA RESPIRATION

 

 

Respirer est une nécessité mais aussi un acte qui, si nous lui prêtons attention peut changer notre manière d’être et d’exister.

Notre respiration chronique réduit la capacité de notre système respiratoire, diminue les échanges gazeux et donc la production d’énergie dans nos cellules, nous privant ainsi des nombreux effets favorables que respirer naturellement pourrait avoir sur nos organes internes. Cela nous coupe de nos sensations réelles, entraînant à tous les niveaux dysharmonie et maladie.

Inspirer est le premier acte que nous faisons à notre entrée dans le monde.

Expirer est le dernier acte que nous faisons en quittant ce Monde.

La respiration est réellement le premier et le principal moyen d’expression dont le corps dispose pour traduire et témoigner ce que nous ressentons au plus profond de nous .Lors d’une atteinte dans le mental ou l’affect, il existe un dialogue avec la respiration qui entraîne une modification de celle-ci.

Exemple : plus je suis angoissée, plus ma respiration est superficielle et rapide, témoin de mon angoisse, ce qui augmente encore plus mon angoisse ; donc je suis angoissée par ma respiration d’angoisse.

 

Un certain nombre d’expressions populaires assimilent la respiration à la détente :

 

- Laisse moi respirer -

- Il faut que je respire un peu -

- J’ai besoin de souffler de temps en temps -

- Ca fait du bien de souffler -

 

La respiration symbolise l’amplitude, la légèreté et donc aussi la liberté. Lorsque nous disons à une personne qu’elle nous empêche de respirer nous signifions par là qu’elle nous supprime une grande part de liberté.

La respiration assure la circulation de l’air (entrée et sortie) ; quand je respire, je prends, je donne j’échange et je communique.  La respiration est un réflexe naturel. Si l’homme libère ses blocages (notamment par des postures), et favorise la circulation du souffle alors la respiration se place là où elle doit être.

 

 

LES TROIS TYPES DE RESPIRATION :

 

 

1 - La respiration thoracique :

Elle est en relation avec les émotions, les sentiments et le cœur, centre de l’être. L’ouverture des côtes favorise la libération des émotions.

 

2 - La respiration abdominale :

Elle donne vie à toute dimension, et nous permet de nous incarner, et nous enraciner. C’est la source du souffle.

Elle permet de se relaxer, de retrouver calme et sérénité, ce qui entraîne
un ralentissement cardiaque, un apaisement du flux des pensées. Elle apporte à l’organisme une détente, une récupération que l’on ne trouve que dans le sommeil parfait.

 

3 - La respiration complète.

Elle libère l’énergie au niveau du cœur et du plexus solaire. Agissant sur tout le système nerveux, elle unifie et détend.

 

4 - Le diaphragme

C’est un outil privilégié de détente, son bercement favorise la relaxation.

La concentration sur le diaphragme amène rapidement le bien-être, calme les pensées et apaise le corps.
Le blocage au niveau du diaphragme limite d’inspiration ; cela peut signifier le besoin de protection. Par sa présence au souffle, l’individu se connaît mieux.

Il ressent davantage les sensations propres à la respiration. Il vit les temps d’arrêt comme des silences et affine les perceptions de son corps. Chaque temps de la respiration correspond à une sensation différente et
procure un effet spécifique.

 

LA RESPIRATION REVITALISE, REGENERE ET EQUILIBRE

 

 

Le processus de respiration nous fait comprendre la relation avec l’ensemble de la vie et nous montre la façon de nous défaire de l’ancien et de nous ouvrir au nouveau.

Il nous montre la façon de faire l’expérience de qui nous sommes vraiment et nous indique le chemin pour atteindre intégrité et bien être.

La respiration relie ce qui est convenu d’appeler notre monde intérieur, à l’échelle du monde extérieur (la terre, son atmosphère et toute vie organique) au moyen de l’alternance perceptible du Yin et du Yang, du négatif et du positif, de l’action de remplir et de vider.

Nous devons faire l’expérience personnelle de combien notre respiration est liée, non seulement à notre énergie, mais aussi à tous les aspects de notre être, aussi bien à la santé de nos tissus, liquides organiques, sang qu’à la qualité et envergure de nos pensées, attitudes, émotions et conscience.

Notre respiration détient le pouvoir de nous ouvrir et de nous fermer, non seulement notre capacité de guérison, mais aussi à notre potentiel de développement psychologique et spirituel.

La respiration naturelle à une influence déterminante sur la quantité et la
qualité de l’énergie et donc sur la direction de notre vie.

Dans la mesure où nous vivons en harmonie avec les lois de la nature et de l’univers, de la création et de l’évolution, nous devenons libre de découvrir et accomplir notre destinée physique, psychologique et spirituelle.

 

 

 

 

********